•  

     

    "Ne donnez pas votre confiance, prêtez-là !"

     François Proust

     


    21 commentaires
  • Cohabitation pacifique d'un Ragondin et d'un Foulque macroule

     "Le plus beau voyage,
    c'est celui qu'on a pas encore fait."

    Loïck Peyron
     

    Cohabitation pacifique d'un Ragondin et d'un Foulque macroule

     


    16 commentaires
  •  

     "Même un voyage de mille lieues commence par un pas."

    Proverbe Japonnais

     

     

     


    17 commentaires
  • Un ragondin bien gourmand...

     

    Un ragondin bien gourmand...

     

    Un ragondin bien gourmand...

     

    Ce bout de pain était à l'origine destiné aux mouettes rieuses et canards Colverts du Lac du Crès,
    mais à peine arrivé dans l'eau, Ce ragondin est sorti de sa cachette sur l'ïlot de l'étang pour venir se l'approprier.
    Les Mouettes rieuses auraient bien aimé profiter du repas, mais elle ne risquaient pas vraiment à s'aventurer à demander le partage...

    Deux ont été plus téméraires...

    Un ragondin bien gourmand...

     

    Un ragondin bien gourmand...

     


    21 commentaires
  • Surmulot...

     

    Surmulot...


    Il n'a pas su être assez discret à mes oreilles qui ont ensuite guidé mes yeux.
    J'ai donc découvert son nid, fait de branchages dans les ronces et les branches basses des arbres.
    Une observation mutuelle et non inquiète...

     

     


    14 commentaires
  •  

    Pas inquiet du tout de ma présence. Prudent, mais pas inquiet !

    Rat musqué...

     

    Rat musqué...

     


    18 commentaires
  • La photo de ce petit écureuil est loin d'être top, car il a joué à cache cache avec moi pendant 5 bonnes minutes, et lui tirer le portrait n'a pas été chose facile. Mais manifestement, il habite l'arbre juste derrière ma maison, alors nul doute, on se reverra...

    Ecureuil roux...

     
    L'Ecureuil Roux : Sciurus vulgaris 
    Famille : sciuridae
    Ordre : rongeurs
    Longueur  : 18 à 25 cm
    Poids : 200 à 350 g
    Pelage du jaunâtre au roux, du brun foncé au noir, dessous blanc
    Longévité : 6 à 7 ans
    Description : Queue touffue


    Biologie

    Le pelage de l'Ecureuil Roux est de couleur variable : du jaunâtre et du roux au brun foncé et au noir en été. En hiver, il est brun plus ou moins foncé dessus. Le dessous est blanc en toutes saisons. En France, les sujets foncés sont plus fréquents en montagne et dans les forêts de résineux. En hiver, il possède de longues touffes de poils au bout des oreilles. La queue est très touffue. On a distingué jusqu’à 40 sous-espèces, (certaines ne sont pas valides), qui présentent 2 ou même 3 formes (rousse, brune, noire). Les différentes colorations peuvent être observées dans une même région et ne correspondent pas à des sous-espèces locales. Les mâles reproducteurs ont la peau du scrotum nue, foncée, teintée de jaune orangé. Les subadultes ont le pelage ventral blanc. Les femelles ont les mamelles nues et gonflées. La mue printanière dure environ 6 semaines.

    Indices de présence

    Les empreintes : elles sont groupées par 4 en arrière, celles des petites mains (4 x 2 cm) et, en avant, celles des grandes pattes postérieures (5 doigts) (5 x 2,5 à 3,5 cm) (celles des antérieures ont 4 doigts rapprochés).

     
    Patte postérieure


    Il écorce les résineux en bandes plus ou moins longues et à grande hauteur ouvre les noisettes et épluche les cônes d’épicéa (verts ou secs) dont il enlève les écailles à la base (des fragments effilochés subsistent).


    Mensurations

    L'Ecureuil Roux mesure de 18 à 25 cm. Sa queue mesure de 14 à 20 cm. Il pèse de 200 à 350 g.

    L'Ecureuil possède 22 dents.

    Habitat

    L'Ecureuil Roux habite les bois et les forêts de feuillus ou de résineux (peuplements partiellement formés d’arbres âgés), les parcs et les grands jardins boisés. On le rencontre jusqu’à 2 000 m dans les Alpes et les Pyrénées, partout dans les Vosges. Le nid est plus ou moins sphérique (environ 30cm de diamètre) et se trouve généralement à plus de 6 m de haut dans un arbre. Les parois sont fait de branches feuillues, l'intérieur (de 12 à 16 cm de diamètre) est garni de mousse et d’herbes (rembourrage plus épais dans le nid servant à la mise-bas). Il est généralement placé contre le tronc dans le houppier; il peut aussi se trouver dans un arbre creux ou un vieux nid de Corneille noire. Chaque individu peut en avoir plusieurs.

    Le domaine vital des mâles et des femelles est équivalent (4 ha en moyenne dont la partie centrale, 1 ha, est la plus fréquentée). En hiver, les mâles se déplacent beaucoup à la recherche des femelles. La densité de la population est en général de 0,2 à 1,6 individu à par hectare maïs jusqu’à 10/ha dans centaines régions d'Europe (Finlande), quelles que soient les essences. En forêt de feuillus, l’importance des populations dépend de la production de noisettes au printemps. Les automnes humides sont favorables en raison de l’abondance des champignons, mais les hivers humides sont néfastes.

     

    Régime alimentaire

    Le régime alimentaire est essentiellement végétarien. L'Ecureuil Roux consomme des graines de résineux (épicéa, pins), des glands, des châtaignes, des faines, des noix, des noisettes, des écorces, de l'aubier, des bourgeons, les boutons floraux des résineux et autres arbres, des pousses, des champignons et très secondairement des insectes, des œufs et des oisillons (on a trouvé des restes d’oiseaux dans 4 estomacs sur un échantillon de 1 600 individus). La ration quotidienne peut atteindre environ 5 % du poids corporel (55-80 g). Il absorbe aussi de la terre (besoins en minéraux). Il fait des « provisions » dans des cavités ou dans la terre.

    Reproduction

    La maturité sexuelle est obtenue à 10 à 12 mois (parfois 6 mois pour les mâles nés au printemps). Les copulations ont lieu de décembre à juillet, mais surtout de janvier à mars. En général, une seule portée par an (de mars à mai). La gestation dure de 36 à 42 jours. On compte 1 à 2 portées annuelles de 3 petits. Les femelles sont réceptives pendant 1 seul  jour. Elle possède 8 tétines. Les jeunes sortent du nid à 7 semaines. Ils sont sevrés à 7 à 10 semaines et indépendants à 10 à 16 semaines. Seule la femelle s’en occupe : elle les transporte ailleurs en cas de dérangement.

    Longévité

    La longévité maximum est de 6 à 7 ans (en liberté), 10 ans (en captivité). Les causes de mortalité sont la famine, le trafic routier, les prédateurs (Martre, rapaces diurnes et nocturnes, chiens et chats domestiques). Dans une population, la mortalité estimée à 70 % avant 1 an. La survie est meilleure par la suite (74% de survie annuelle chez les adultes).

    Sociabilité

     

    Les différents domaines se recoupent surtout en hiver quand ils sont plus vastes. Ceux des mâles entre eux, des mâles et des femelles se chevauchent plus ou moins, ceux des femelles étant plus espacés. Il arrive qu’un même abri soit partagé par temps froid. On peut observer une hiérarchie possible chez les femelles. En général l'Ecureuil Roux est peu agressif. Lors des rencontres entre congénères, on observe généralement des mouvements de la queue et des gloussements. En période de rut, les mâles dominants monopolisent les copulations et précéderaient les dominés lors des poursuites.

    L'Ecureuil Roux communique par des gloussements, « tiouk tiouk tiouk » associés à un piétinement et à des mouvements de la queue (claquements). Il possède des glandes à odeur autour de la bouche (zone de peau plus épaisse). Les sécrétions produites sont utilisée pour le marquage, (ainsi que l’urine). Mâle et femelle urinent sur des parties de branche écorcées (face inférieure notamment). La vue est excellente (grand angle de vision et important pouvoir d’accommodation).

    Comportement

    L'Ecureuil Roux est répandu en Europe. En France, l'espèce manque en Corse et sur les îles de l’Atlantique. Il fait de grands bonds dans les arbres, de l’un à l’autre. Son Adaptation au milieu est parfaite : squelette léger, longues griffes, étale la queue et écarte les membres quand il saute. Il grimpe très bien sur les troncs verticaux. En présence d’un prédateur, peut escalader un arbre, passer sur la face cachée et se colle, immobile, contre l’écorce. Il nage bien. A terre, il bondit rapidement entre deux arbres, parfois sur plusieurs dizaines de mètres.

     

    Source : http://ecologie.nature.free.fr/pages/mammiferes/ecureuil_roux.htm




    24 commentaires
  •  


    27 commentaires
  • Ragondin - Aller, je me jette à l'eau !

    Tu veux voir mes dents...

    Ragondin - Aller, je me jette à l'eau !

    Bon, je vais être sympa !

    Ragondin - Aller, je me jette à l'eau !

     Tu voudrais bien les mêmes hein ????

     


    6 commentaires
  • Ragondin à l'Etang du Méjean...

     

    Ragondin à l'Etang du Méjean...

     

    Ragondin à l'Etang du Méjean...

     


    21 commentaires
  •  

    Ecureuil...

     

    Ecureuil...

     

    Biologie : Le pelage de l'Ecureuil Roux est de couleur variable : du jaunâtre et du roux au brun foncé et au noir en été. En hiver, il est brun plus ou moins foncé dessus. Le dessous est blanc en toutes saisons. En France, les sujets foncés sont plus fréquents en montagne et dans les forêts de résineux. En hiver, il possède de longues touffes de poils au bout des oreilles. La queue est très touffue. On a distingué jusqu’à 40 sous-espèces, (certaines ne sont pas valides), qui présentent 2 ou même 3 formes (rousse, brune, noire). Les différentes colorations peuvent être observées dans une même région et ne correspondent pas à des sous-espèces locales. Les mâles reproducteurs ont la peau du scrotum nue, foncée, teintée de jaune orangé. Les subadultes ont le pelage ventral blanc. Les femelles ont les mamelles nues et gonflées. La mue printanière dure environ 6 semaines.

    Indices de présence

    Les empreintes : elles sont groupées par 4 en arrière, celles des petites mains (4 x 2 cm) et, en avant, celles des grandes pattes postérieures (5 doigts) (5 x 2,5 à 3,5 cm) (celles des antérieures ont 4 doigts rapprochés).

    Il écorce les résineux en bandes plus ou moins longues et à grande hauteur ouvre les noisettes et épluche les cônes d’épicéa (verts ou secs) dont il enlève les écailles à la base (des fragments effilochés subsistent).


    Mensurations : L'Ecureuil Roux mesure de 18 à 25 cm. Sa queue mesure de 14 à 20 cm. Il pèse de 200 à 350 g.

    L'Ecureuil possède 22 dents.

    Habitat : L'Ecureuil Roux habite les bois et les forêts de feuillus ou de résineux (peuplements partiellement formés d’arbres âgés), les parcs et les grands jardins boisés. On le rencontre jusqu’à 2 000 m dans les Alpes et les Pyrénées, partout dans les Vosges. Le nid est plus ou moins sphérique (environ 30cm de diamètre) et se trouve généralement à plus de 6 m de haut dans un arbre. Les parois sont fait de branches feuillues, l'intérieur (de 12 à 16 cm de diamètre) est garni de mousse et d’herbes (rembourrage plus épais dans le nid servant à la mise-bas). Il est généralement placé contre le tronc dans le houppier; il peut aussi se trouver dans un arbre creux ou un vieux nid de Corneille noire. Chaque individu peut en avoir plusieurs.

    Le domaine vital des mâles et des femelles est équivalent (4 ha en moyenne dont la partie centrale, 1 ha, est la plus fréquentée). En hiver, les mâles se déplacent beaucoup à la recherche des femelles. La densité de la population est en général de 0,2 à 1,6 individu à par hectare maïs jusqu’à 10/ha dans centaines régions d'Europe (Finlande), quelles que soient les essences. En forêt de feuillus, l’importance des populations dépend de la production de noisettes au printemps. Les automnes humides sont favorables en raison de l’abondance des champignons, mais les hivers humides sont néfastes.

     

    Régime alimentaire : Le régime alimentaire est essentiellement végétarien. L'Ecureuil Roux consomme des graines de résineux (épicéa, pins), des glands, des châtaignes, des faines, des noix, des noisettes, des écorces, de l'aubier, des bourgeons, les boutons floraux des résineux et autres arbres, des pousses, des champignons et très secondairement des insectes, des œufs et des oisillons (on a trouvé des restes d’oiseaux dans 4 estomacs sur un échantillon de 1 600 individus). La ration quotidienne peut atteindre environ 5 % du poids corporel (55-80 g). Il absorbe aussi de la terre (besoins en minéraux). Il fait des « provisions » dans des cavités ou dans la terre.

    Reproduction : La maturité sexuelle est obtenue à 10 à 12 mois (parfois 6 mois pour les mâles nés au printemps). Les copulations ont lieu de décembre à juillet, mais surtout de janvier à mars. En général, une seule portée par an (de mars à mai). La gestation dure de 36 à 42 jours. On compte 1 à 2 portées annuelles de 3 petits. Les femelles sont réceptives pendant 1 seul  jour. Elle possède 8 tétines. Les jeunes sortent du nid à 7 semaines. Ils sont sevrés à 7 à 10 semaines et indépendants à 10 à 16 semaines. Seule la femelle s’en occupe : elle les transporte ailleurs en cas de dérangement.

    Longévité : La longévité maximum est de 6 à 7 ans (en liberté), 10 ans (en captivité). Les causes de mortalité sont la famine, le trafic routier, les prédateurs (Martre, rapaces diurnes et nocturnes, chiens et chats domestiques). Dans une population, la mortalité estimée à 70 % avant 1 an. La survie est meilleure par la suite (74% de survie annuelle chez les adultes).

    Sociabilité : Les différents domaines se recoupent surtout en hiver quand ils sont plus vastes. Ceux des mâles entre eux, des mâles et des femelles se chevauchent plus ou moins, ceux des femelles étant plus espacés. Il arrive qu’un même abri soit partagé par temps froid. On peut observer une hiérarchie possible chez les femelles. En général l'Ecureuil Roux est peu agressif. Lors des rencontres entre congénères, on observe généralement des mouvements de la queue et des gloussements. En période de rut, les mâles dominants monopolisent les copulations et précéderaient les dominés lors des poursuites.

    L'Ecureuil Roux communique par des gloussements, « tiouk tiouk tiouk » associés à un piétinement et à des mouvements de la queue (claquements). Il possède des glandes à odeur autour de la bouche (zone de peau plus épaisse). Les sécrétions produites sont utilisée pour le marquage, (ainsi que l’urine). Mâle et femelle urinent sur des parties de branche écorcées (face inférieure notamment). La vue est excellente (grand angle de vision et important pouvoir d’accommodation).

    Comportement : L'Ecureuil Roux est répandu en Europe. En France, l'espèce manque en Corse et sur les îles de l’Atlantique. Il fait de grands bonds dans les arbres, de l’un à l’autre. Son Adaptation au milieu est parfaite : squelette léger, longues griffes, étale la queue et écarte les membres quand il saute. Il grimpe très bien sur les troncs verticaux. En présence d’un prédateur, peut escalader un arbre, passer sur la face cachée et se colle, immobile, contre l’écorce. Il nage bien. A terre, il bondit rapidement entre deux arbres, parfois sur plusieurs dizaines de mètres.

    Source : http://ecologie.nature.free.fr/pages/mammiferes/ecureuil_roux.htm

     


    36 commentaires
  • Maman Ragondin qui tente de me cacher son petit...

     


    15 commentaires
  • Maman ragondin sortant du bain...

    Le ragondin, sa vie, son œuvre...

    --------------------------------------------------------------------------------

    Qui est le ragondin ?
    Le ragondin est un mammifère de l’ordre des rongeurs. De grande taille (70 centimètres à un mètre, six kilos), il a le corps recouvert d’une épaisse fourrure imperméable et terminé par une queue cylindrique écailleuse. Ses pattes postérieures palmées, ses narines obturables placées, comme ses yeux, très haut sur la tête, en font un animal amphibie parfaitement adapté à la vie aquatique. On le trouve dans les zones d’eau douce et calme, les marais, étangs et canaux bordés de végétation. Dans les berges, il creuse des terriers de quelques mètres de profondeur, avec plusieurs entrées dont l’une est immergée.
    Le ragondin a un régime herbivore, constitué de feuilles te de tiges de végétaux aquatiques ou terrestres, de racines et d’écorces de jeunes arbres. A l’occasion, il ne dédaigne pas de consommer du blé, du maïs ou des carottes.
    La femelle a deux ou trois portées par an, de cinq petits en moyenne. Les jeunes atteignent leur maturité sexuelle vers six mois. Dans la nature, un ragondin peut vivre quatre ou cinq années.

    --------------------------------------------------------------------------------

    D’où vient le ragondin ?
    Le ragondin est originaire d’Amérique du Sud. Il a été introduit en France au XIXème siècle pour la pelleterie. Dans les années 1930, sa fourrure est passée de mode et, l’élevage n’étant plus rentable, les animaux ont été relâchés dans la nature où ils se sont rapidement acclimatés. Aujourd’hui, le ragondin est présent sur tout le territoire national, sauf en altitude. Ses prédateurs naturels (caïman, jaguar) sont absents mais le renard, le putois, la loutre et certains rapaces exercent une prédation significative sur les jeunes ragondins. Hors de l’eau, le ragondin peut résister à des températures très basses, mais les périodes de gel prolongé en hiver, lorsque les cours d’eau sont pris en glace, peuvent porter un coup sévère aux populations.

    --------------------------------------------------------------------------------

    Quels problèmes peut-il poser ?
    Le ragondin peut causer des dégâts aux plants de céréales ou aux cultures maraîchères situées à proximité des cours d’eau. En période de gel, lorsque les herbes aquatiques sont hors d’atteinte, il peut occasionner par écorçage des dégâts dans les peupleraies. On lui reproche également d’être porteur de maladies transmissibles aux animaux domestiques et à l’homme, comme la leptospirose et la douve du foie. Mais son principal impact touche les ouvrages hydrauliques : en creusant ses terriers dans les berges des canaux et les digues, il les endommage et les plus minées peuvent céder lors des crues.
     
     
    --------------------------------------------------------------------------------

    Comment « vivre avec le ragondin » ?
    En France, le ragondin est installé sur la quasi-totalité du territoire et il n’est plus possible de l’éradiquer : il fait désormais partie de notre faune. Divers moyens de prévention permettent d’éviter ou de limiter les nuisances provoquées par le ragondin. Ils sont détaillés dans la brochure « Ragondin, rat musqué : stop au poison ! » éditée par France Nature Environnement.

    Le ragondin est inféodé aux alentours des rives, si bien que les dégâts aux cultures sont généralement de faible superficie et localisés sur une bande de vingt mètres de large de part et d’autre des cours d’eau. Les cultures peuvent être protégées simplement en évitant de les implanter à proximité des cours d’eau et en privilégiant au bord de l’eau une frange de végétation naturelle.
    La meilleure protection des berges contre le creusement des terriers est la végétation ligneuse, car le système racinaire des arbres stabilise et fixe la terre. Le ragondin faisant ses terriers avec une entrée sous l’eau ou à proximité immédiate, un bon moyen de préserver les digues est d’en éloigner la base à une distance de deux mètres de l’eau, voire davantage si les terriers sont plus profonds.
    La prévention de la leptospirose passe par l’hygiène individuelle et l’information des personnes exposées au risque (professionnels, piégeurs, chasseurs et pêcheurs en eau douce) sur les règles à respecter : porter des gants et des bottes, éviter de manipuler l’eau à mains nues, se laver systématiquement les mains. La baignade en eau douce doit se pratiquer dans des lieux de baignade reconnus où l’eau est fréquemment contrôlée.

    La destruction du ragondin est possible mais coûteuse. Elle ne se justifie que lorsque les fortes densités de population provoquent localement des dégâts importants. Les principales méthodes de destruction sont le tir et le piégeage. Le tir (à l’arme à feu ou à l’arc) se pratique dans le cadre de l’exercice de la chasse ordinaire, des chasses et battues administratives ou lors de la destruction par les particuliers. Le piégeage doit privilégier la cage-piège, qui ne risque pas d’occasionner la destruction d’espèces non cibles, et respecter des règles concernant la déclaration préalable en mairie, la pose du piège et l’élimination sans souffrance des animaux capturés. Le piégeage est plus efficace lorsque l’action est coordonnée entre plusieurs communes pour couvrir une zone humide délimitée, ou mieux, un bassin versant. Enfin, la destruction par le poison n’est plus autorisée que par dérogation dans quelques départements, et disparaîtra totalement en 2009. Cette méthode ne sélectionne pas les victimes et a déjà entraîné la mort de nombreux animaux d’autres espèces, sauvages ou domestiques.
     

    Source : http://www.roc.asso.fr/protection-faune/ragondin.html

     


    15 commentaires
  • Ragondin à l'Etang du Méjean...

     

    Ragondin à l'Etang du Méjean...

     


    7 commentaires
  • Ecureuil...

     


    39 commentaires
  • Rencontre avec un écureuil roux...

      J'ai baptisé ce petit écureuil "Napayshni" qui veut dire "Courageux" en Sioux.
    En effet, alors que j'étais toute heureuse de le photographier, un Monsieur s'est approché et
    m'a demandé : 'Il est là ?". J'ai bien compris qu'il s'agissait de Lui.
    Le Monsieur m'a alors expliqué que si j'étais patiente, je pourrais le revoir tous les jours car je me trouvais sur son territoire et qu'en me posant à une petite distance je pourrais avoir la chance de le voir s'approcher à quelques mètres.
    Bien sûr que je vais retourner le voir, ce courageux petit écureuil.
     

    Napayshni - Rencontre avec un écureuil roux...

     

    Napayshni - Rencontre avec un écureuil roux...

     


    32 commentaires
  • Rencontre avec Monsieur Ragondin...

     

    Rencontre avec Monsieur Ragondin...

     

    Rencontre avec Monsieur Ragondin...

     

    Rencontre avec Monsieur Ragondin...

    Monsieur Ragondin a été vraiment très confiant.
    Nous avons eu de longs échanges de regards, puis, je me suis assise par terre, et
    il est venu vers moi, petit à petit au point que l'ombre que l'on voit sur cette photo...
    est l'ombre de ma tête.
    Un échange comme celui-ci est vraiment un immense bonheur et un très grand honneur.





     

     


    30 commentaires
  • Ragondin...

     

    Ragondin...

     

    Ragondin...

     


    28 commentaires
  • Ragondins...

     

    Ragondins...

     


    27 commentaires
  • Chevaux... passion

     

    Chevaux... passion

     

    Chevaux... passion

     

    Chevaux... passion


    12 commentaires